S’orienter l’hiver, les pièges...

Voici quelques pièges à éviter :

  • Je connais l’itinéraire l’été donc je peux y aller même sans carte. Une erreur est toujours possible, qui ne s’est jamais trompé ? Le manteau neigeux modifie le paysage, et en cas de brouillard...
  • Il suffit de suivre le chemin ou le GR qui est indiqué sur la carte. Faux, l’hiver on ne verra plus ni le chemin ni le marquage et il y a souvent divergence d’itinéraire suivant les saisons.
  • Les techniques d’orientations sont identiques l’été et l’hiver. C’est en partie vrai, mais les problématiques sont bien souvent différentes. En effet, le balisage, les chemins ou d’autres repères possibles (ruines, rochers...) disparaissent sous la neige.
  • N’oubliez jamais votre matériel quelles que soient la sortie, ou les prévisions annoncées par la météo :
    - une carte au 1/25 000, un porte-cartes, un crayon,
    - une boussole,
    - un altimètre Le GPS est un très bon complément. Il faut, bien entendu, en connaître le mode d’emploi et s’assurer qu’il est en bon état de fonctionnement. En cas de doute sur votre localisation, n’hésitez pas à consulter votre carte, faites régulièrement le point.
  • Le porte-cartes est "inutile" ? Faux, on est régulièrement amené à lire sa carte lorsque les conditions météo sont mauvaises (neige, vent...). Protéger la carte assure de la conserver en bon état jusqu’à la fi n de votre sortie ou du raid.
    - un masque de ski peut aussi se révéler quasi-indispensable pour lire correctement une carte dans le mauvais temps et pour chercher son chemin.
  • Les prévisions météo sont bonnes, donc je ne prépare pas ma sortie et je n’emmène pas le matériel d’orientation. Attention, les prévisions peuvent varier localement.
  • C’est un itinéraire que je ne connais pas mais qui a la réputation d’être très fréquenté, "il est donc inutile de préparer ma sortie. ..." Faux. Attention, le « monde » ne sera peut-être pas au rendez-vous, de même qu’une mauvaise visibilité pourrait vous empêcher de voir les autres skieurs.
  • Il y a une trace, je peux la suivre jusqu’au sommet. Faites attention aux traces. Où vont-elles ? Par qui ont-elles été réalisées, avez-vous le même niveau technique ? Quand ont-elles été réalisées, les conditions ont peut-être évolué ? ?

Textes extraits du livre "le ski de randonnée" paru chez Glénat de Patrice Vargel.