Les vêtements

En ski de randonnée, il faut privilégier le multicouche pour s’adapter à toutes les conditions climatiques : froid, vent, neige, soleil... Les sensations ressenties à la montée ou lors des pauses ou à la descente sont souvent très différentes. Le skieur enlève ou remet régulièrement une couche de vêtement qu’il soit à la montée, à la descente ou à l’arrêt.

  • Pour le corps, un sous-vêtement à manches longues en matière respirante à même la peau permet de bien se protéger. On peut ajouter une petite veste en fourrure polaire, ou un gilet coupe-vent sans manches.
  • Quelles que soient les conditions météo, vous devez avoir une veste imperméable pour parer à toutes éventualités. Surtout, elle est indispensable en descente.
  • ne mettez qu’une seule paire de chaussettes chaudes, mais pas trop épaisses (surtout pas de coton, qui reste mouillé et ne sèche pas !).

  • pour les jambes, suivant la saison et/ou les conditions climatiques, optez pour le collant et le pantalon ou la salopette avec une membrane par-dessus (le Windy Spirit de VERTICAL est le plus réputé avec sa membrane MP+). Si la météo et la température le permettent, ne portez que le sur pantalon.
  • Pour se couvrir la tête, un bonnet ou un bandeau en fourrure polaire, un masque en néoprène peut être utile dans les conditions extrêmes ; une casquette ou un foulard pour protéger du soleil.
  • Concernant les gants, une paire de rechange n’est pas un luxe inutile. Par exemple en cas de perte d’un gant par inadvertance sur une penste glissante... Évitez les moufles, elles sont chaudes, mais pas pratiques.

Le port du casque commence à se développer en ski de rando, il est indispensable pour les passages exposés aux chutes de pierre.

Textes extrait du livre"le ski de randonnée" paru chez Glénat de Patrice Vargel.